L’ACIDOSE est responsable d’un grand nombre de problèmes de santé et elle va s’aggraver avec l’âge.


acidose, catherine piault

Les causes

Notre dérive alimentaire, et l’absence de sels de potassium que l’on trouve abondamment dans l’alimentation végétale, au profit d’un excès de consommation de produits d’origine animale est responsable d’un déséquilibre acido-basique (diminution du PH urinaire). Notre alimentation est devenue trop acide. Le problème s’aggrave avec l’âge de par la chute de la fonction rénale.


Les reins ne peuvent excréter qu'une quantité déterminée d'acide chaque jour avant qu'il y ait rétention. Un régime alimentaire occidental typique entraîne une production nette d'acide endogène trop importante. La capacité d'excrétion acide des reins diminue avec l'âge. C'est pourquoi les personnes de 55 ans ou plus sont particulièrement sensibles à la rétention d'acide.


acido basique, catherine piault

En réponse à cet état d’acidose métabolique , les reins mettent en oeuvre des mécanismes de compensation visant à rétablir l’équilibre.

L’acidose tissulaire ou acidose chronique de bas grade correspond à une situation différente de l’acidose aigue caractérisée par une baisse du PH sanguin en dessous de 7.35. Elle est liée à l’accumulation dans le liquide extra cellulaire d’acides non volatiles qui doivent nécessairement être éliminés par les reins.


C'est l'épuisement lent des systèmes tampons de notre corps qui maintient notre pH sanguin normal malgré la surcharge acide. Ainsi, certaines personnes peuvent avoir un niveau de pH sanguin normal et un système tampon fonctionnant pleinement dans le corps, tandis que d'autres peuvent avoir un pH sanguin normal mais leurs systèmes tampons sont déficients.


Si l'alimentation ne contient pas suffisamment de bicarbonate (substances formant du bicarbonate ou citrate) et de minéraux (sodium, potassium, magnésium et calcium) pour neutraliser l'excès d'acide, les conséquences sont multiples :

  • L'os se décompose pour augmenter le tampon de bicarbonate ainsi que les minéraux alcalins pour l'excrétion de sulfate, ce qui entraîne une perte de minéraux et des os faibles. Cette érosion mène à l’ostéoporose.

  • Les tissus musculaires et conjonctifs se décomposeront pour éliminer les ions hydrogène ainsi que l'ammonium, ce qui taxe le statut de la glutamine et de la glycine. Les reins seront lentement endommagés par la forte production d'ammoniac. Des calculs rénaux peuvent se former en raison de la réabsorption accrue du citrate et de l'augmentation du calcium dans l'urine. L'augmentation de l'acide dans la cellule peut réduire la fonction de nombreux enzymes et processus et a des effets nocifs sur tous les tissus

  • Développement d’une résistance à l’insuline > diabète de type 2

  • Augmentation du cortisol ce qui aura comme conséquence un épuisement . Cet épuisement du cortisol va entrainer notamment une sarcopénie (diminution de la masse musculaire)

acido basique, catherine piault

S’il existe une surcharge de l’acidité totale (acides d’origine alimentaire et métabolique), cet excès est stocké dans le tissus conjonctif qui entrepose les déchets acides que les reins et les poumons ne peuvent éliminer. Ils s’accumulent année après année dans le tissus conjonctif, c’est l’acidose tissulaire chronique qui affecte le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules et fait le lit du développement de maladies .


L'indice (PRAL)

La capacité de production d'acide ou de base de tout aliment est appelée (PRAL) Potential Renal Acid Load.

En général, les aliments riches en protéines, tels que la viande, le fromage, les œufs et autres, augmentent la production d'acide dans le corps parce qu'ils sont riches en acides aminés soufrés, en méthionine et en cystéine, ainsi qu'en phosphoprotéines et en phospholipides qui contiennent de grandes quantités de phosphosérine, de lécithine et d'ammonium ce qui conduit à la formation d'acide sulfurique et d'ions hydrogène dans le corps.

Pour leur part, les fruits et les légumes sont riches en anions organiques comme le citrate, le malate et le gluconate, qui sont convertis en bicarbonate dans le corps. Le bicarbonate est la base de notre corps qui neutralise l'acide.



indice pral, catherine piault

Les symptomes

  • Respiration rapide et superficielle

  • Confusion

  • Fatigue

  • Mal de tête

  • Somnolence

  • Manque d'appétit

  • Augmentation du rythme cardiaque

  • Haleine qui sent le fruit, ce qui est un signe d'acidose diabétique (acidocétose)

  • Frilosité

  • Difficultés à récupérer

  • Tendance dépressive

  • Gencives enflammées et sensibles

  • Sensibilité des dents au froid au chaud et à l’acide

  • Caries

  • Cheveux ternes pertes de cheveux

  • Brulures rectales et urinaires

  • Peau sèche fissurée, eczéma sec

  • Ongles fragiles cassants dédoublés rayés tachés

  • Crampes et spasmes musculaires

  • Douleurs articulaires

  • Sciatique

  • Sensibilité accrue à la douleur et aux infections



L'élaboration de menus adaptés à chaque individu permet d'assurer un équilibre permanent tout en évitant les carences, et en conservant le plaisir dans l'assiette !


Catherine Piault



source :

Posts similaires

Voir tout