SUR LES SUCRES



Le fructose a eu son heure de gloire à l’époque du régime Montignac parce qu’il était sensé de pas solliciter l’insuline.

En réalité, ce n’est pas le cas.

Pour commencer le fructose est très acidifiant . L’excès de fructose, présent dans les sodas notamment inhibe la leptine (hormone de la satiété) et favorise le stockage des graisse, (lipogenèse) beaucoup plus que le glucose.

Quand il y a un apport massif de fructose, dans les jus de fruits par exemple, le fructose sature le foie et se transforme en graisse viscérale.

Il augmente les risques de résistance à l’insuline et réagit 7 fois plus que le glucose avec les protéines et favorise donc les produits de la glycation , (association protéine/sucre > caramélisation des protéines) qui favorise l’oxydation des cellules et les phénomènes inflammatoires.

Le fructose non géré par le foie se stocke sous forme d’acide urique, ce qui peut provoquer des calculs dans les reins (lithiase), de l’hypertension, goutte ..

Dans la nature, le fructose n’existe pas tout seul. Il est toujours associé à des enzymes, des minéraux, avec de la pectine, de l’eau. Il n’arrive pas tout seul brutalement dans le foie. C’est sa concentration qui cause des problèmes.


Le sirop d’agave contient beaucoup de fructose , c’est en fait un sucre raffiné

Le sirop d’érable est plus intéressant car non raffiné ainsi que le sucre de fleur de coco. Il coute un peu cher mais on en consomme moins car il a un meilleur pouvoir sucrant.







Catherine Piault

Formation Heilpraktiker CERS 

Bio nutrition Isupnat   

MTC  Eric Marié
75006 Paris - 64200 Biarritz