L'HORMESE. QUAND LE STRESS NOUS PROFITE.


Vous aimez relever le défis intellectuels et/ou physiques, vous accueillez le stress avec courage et acceptez allègrement les difficulté qui jalonnent votre chemin de vie vers la réussite que vous vous êtes fixée.

Accepter l’inconfort et les difficultés n’est pas simplement un état d’esprit c’est aussi un concept qui est littéralement intrinsèque à notre organisme. Ce phénomène scientifique se nomme l’hormèse.

L’hormèse est un mécanisme formidable pour améliorer notre condition physique, notre santé, notre intelligence et peut même vous aider à vivre plus longtemps.









QUAND LE STRESS VOUS PROFITE

Nous sommes fondamentalement des être d’adaptation. Que ce soit au stress, à l’alimentation, (ou la non alimentation ..) ou la température à laquelle nous nous exposons..

Pour le prouver il suffit de se pencher sur notre physiologie. L'exposition à des périodes de stress provoque la surcompensation de notre corps, ce qui signifie qu'il réagit à ce stress en devenant plus fort, plus intelligent, plus résistant.


« L’obstacle à l’action fait avancer l’action. Ce qui fait obstacle devient le chemin » Marc Aurèle



Pensez à toutes les accomplissements importants de votre vie.

Combien sont venus facilement et sans stress? Certainement assez peu.


Améliorer une situation ou réussir un projet implique presque toujours de l’effort, de la difficulté, de l’étirement de nos capacités.

Si vous voulez augmenter votre masse musculaire, alors vous devez augmenter progressivement le poids.

Si vous voulez devenir plus intelligent, alors vous devez vous mettre au défi et aller toujours plus loin dans l’étude et la réflexion.

Si vous voulez améliorer votre santé, alors vous devez changer vos habitudes, ce qui est difficile.

Si vous voulez vivre jusqu'à 100 ans, vous pourrez peut-être le faire, mais cela nécessitera discipline et stratégie.


Quand Nietzsche a dit: « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts », il aurait tout aussi bien pu parler de l’hormèse.



Parmi les principaux avantages de l’hormèse observés dans la littérature scientifique, notons:


- Prolifération de cellules immunitaires saines

- Fécondité

- Réparation tissulaire améliorée

- Apprentissage

- Amélioration du système immunitaire

- Longévité

L'hormèse représente une stratégie adaptative générale à travers laquelle la performance biologique est améliorée.


L’exposition à certains composés et agents chimiques qui seraient autrement nocifs en quantités plus importantes peut avoir des effets bénéfiques sur la santé en cas d’exposition légère et intermittente (traces de vitamines, minéraux, composés chimiques et de certains nutriments) ou d’exposition aiguë dans le cas de l’exercice physique, l’exposition à stress thermique, les périodes de jeûne ou de restriction calorique.

Ceci a un impact important sur notre santé, en renforçant la résilience, l’immunité, l’augmentation des capacité du corps à s’adapter au stress.




1. L’hormese nutritionnelle

Le saviez vous ?: Beaucoup des ces composés soi-disant «sains» que vous trouvez dans les fruits et les légumes sont en fait toxiques?

Ces composés légèrement toxiques s'appellent des composés phytochimiques et existent dans les plantes pour leur donner leur teint éclatant et coloré. Ils agissent également comme des mécanismes de défense naturels pour lutter contre les prédateurs et protéger les plantes du stress oxydatif.


Pour les organismes comme les champignons, les insectes et autres parasites, ces composés phytochimiques sont suffisamment toxiques pour les dissuader d’attaquer la plante.


Pour les humains cependant, leurs effets légèrement toxiques ont une réponse adaptative compensatoire au niveau cellulaire qui contribue à des résultats bénéfiques pour la santé, tels qu'un risque de cancer, une maladie cardiovasculaire et une maladie neurodégénérative.

En définitive, tous les avantages que nous attribuons à une consommation élevée de fruits et de légumes .


Les «superaliments» les plus populaires de notre époque, à savoir; les myrtilles, le chocolat noir, le curcuma, le vin rouge, le thé vert, les brocoli. Tous ces aliments contiennent des composés hormétiques qui activent les voies de réponse adaptative au stress.


- Les bleuets (myrtilles) contiennent des composés protecteurs et antioxydants appelés anthocyanes.

- Le chocolat noir est riche en une classe d'antioxydants appelés catéchines

- L’ingrédient actif principal du curcuma est la curcumine, un anti-inflammatoire puissant.

- Le vin rouge est souvent considéré comme sain pour son antioxydant, le resvératrol.

- Le thé vert est riche en catéchine

- Le brocoli est riche en sulforaphane, un composé qui protège notamment les neurones du stress oxydatif.



Ce ne sont que quelques exemples d’aliments considérés comme «sains», principalement parce qu’ils contiennent des substances qui, même si elles sont légèrement toxiques, activent des voies dans le corps qui ont des effets bénéfiques sur le système immunitaire, allant du renforcement du système immunitaire à la réduction de l’inflammation.




2 . L’exercice physique

‘No pain, no gain’ . La langue anglaise a le sens de la formule et celle là est bien vraie.

L’activité physique cause des dommages sur corps, par exemple en haltérophilie. L'entraînement avec poids est peut-être l'un des exemples les plus figuratifs de la façon dont fonctionne l'hormèse.

Quand vous forcez sur les poids, vous fatiguez et endommagez vos tissus musculaires. Vous suez à grande eau, notre rythme cardiaque bat la chamade et c’est au moment où vous allez vous écrouler littéralement que vos muscles sont amenés à leur plein potentiel pour déplacer les poids.

Dans ces moments tous les biomarqueurs sont dans le rouge ; le cortisol (hormone de stress) est à son maximum, vos muscles étouffent, tous les messagers chimiques et hormonaux crient aux renforts pour réparer vos pauvres muscles déchirés.

Quand vous arrêtez enfin l’exercice, exténué, anéanti, quelques effets intéressants commencent à se produire:


- Une cascade de composés anti-inflammatoires réagit aux dommages pour traiter simultanément l'inflammation, guérir et réparer les tissus endommagés et libèrer une variété d'antioxydants jusqu’à l’endroit de vos blessure.

- Notre système nerveux central s'adapte à la période d'exercice de manière compensatoire et prévoit que la prochaine séance d'entraînement sera au moins aussi difficile, voire plus difficile, faites confiance à coach Corine Allouch pour ça :-)

- La réparation de l'ADN est améliorée

- Les (HSP) « heat shock proteins ou protéines de choc thermique » activées, protègent contre les dommages sur les molécules La fonction cérébrale augmente.


Du point de vue de l'évolution, lorsque notre corps est soumis à un stress physique important, il s'adapte à la situation en sur compensant, c'est-à-dire en générant plus de tissus musculaires, ce qui vous rend plus fort et plus apte à survivre. Ainsi, la prochaine fois, notre corps sera en meilleure mesure de supporter le même défi physique et, idéalement, d’améliorer ses performances.





3.Le stress thermique

Tout comme l'exercice physique est un moyen de développer la résilience, vous exposer à des températures extrêmes pendant une durée limitée a des effets similaires.

Le conditionnement thermique est une forme de stress thermique bénéfique qui présente plusieurs avantages, notamment la capacité d'endurance et la forme physique générale, tels que:


- Amélioration des mécanismes cardiovasculaires et diminution de la fréquence cardiaque.

- Augmentation du flux sanguin vers le muscle du squelette et d'autres tissus.

- Taux réduit d'épuisement du glycogène.

- Augmentation du nombre de globules rougesAugmentation de l'efficacité du transport de l'oxygène aux muscles Amélioration de la sensibilité à l'insuline et de la production d'hormone de croissance;


Au delà de l’amélioration de la condition physique, l’hormèse a également un effet puissant sur les HSP, qui sont connues pour augmenter la longévité et renforcer la résistance au stress.


Une exposition intermittente à la chaleur active les HSP. Celles ci peuvent réduire les dommages oxydatifs, réparer les protéines endommagées et soutenir la capacité antioxydante cellulaire.

Chez les mouches et les vers, l’exposition au traitement thermique a permis d’activer les HSP et d’augmenter leur durée de vie jusqu’à 15%.

Certes, nous ne pouvons pas toujours extrapoler les résultats d’études sur les mouches aux populations humaines, mais ces résultats peuvent nous donner des indices pour des recherches futures sur la réponse des humains.


Enfin, le stress thermique peut avoir un effet puissant sur la santé du cerveau, avec des avantages tels que:

- Amélioration de l'attention et de la concentration depuis la libération de noradrénaline

- Augmentation de la prolactine, qui accélère le travail du cerveau en améliorant la myélinisation, aide à réparer les neurones endommagés.

- Augmentation le BDNF, qui provoque la croissance de nouvelles cellules cérébrales, et améliore la capacité pour vous d'apprendre de nouvelles informations et de les conserver.

- Réduction de certains types de dépression et d'anxiété.



4.Restriction calorique et jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est bien qu’il soit reconnu comme outil de régime, il est désormais aussi observé comme un outil majeur pour augmenter la durée de vie.

Du moment où vous posez la fourchette au moment où vous prenez une autre bouchée, vous jeûnez. Vous le faites tous les soirs quand vous allez vous coucher.

En ce qui concerne les propriétés d’extension de la vie, les principaux mécanismes hormétiques impliqués seraient:


- La réduction du facteur de croissance IGF-1 (de faibles niveaux est associée à une longévité accrue).

- L’autophagie accrue (considérée comme un mécanisme de survie responsable de l'élimination des protéines, organites, agents pathogènes et autres débris cellulaires endommagés).

- L’activation de NRF2 (facteur de transcription exprimant un certain nombre de gènes impliqués dans le statut antioxydant, la protection cellulaire et la réparation de l’ADN)

- L’activatIon de FOXO3 (le «gène de la longévité» et principale voie qui régule une multitude de gènes impliqués dans la réparation de l'ADN, la suppression tumorale, l'anti-inflammation, la fonction immunitaire, etc.)


Lorsque vous êtes «nourri», bon nombre de ces mécanismes bénéfiques sont complètement éteintes, mais lorsque vous jeûnez, toutes ces voies s’allument.


La restriction calorique (RC) partage certaines caractéristiques avec le jeûne intermittent . Par exemple, on pense que la RC à long terme pose également une réponse de stress légère et chronique dans le corps, qui s'est avérée activer les (HSP) (heat shock proteins ou Protéines de choc thermique, moduler les activités antioxydantes et induire l'autophagie.


Ainsi, lorsque vous entendez venter les bienfaits du jeûne intermittent ou la restriction calorique comme une fontaine de jouvence, le prétendu "moyen réel" de ralentir le processus de vieillissement, c’est parce que le corps se prive de façon intermittente d'énergie ou adhère à une réduction durable du l’alimentation, ce qui induit un léger état de stress et déclenche une cascade de processus bénéfiques pour lutter contre le vieillissement.


D'une part, dans les études sur l'animal, la preuve est extrêmement positive que la restriction calorique et le jeûne intermittent prolongent la durée de vie. De l’autre, il n’y a pas eu vraiment d’études humaines concluantes sur l’extension de la vie.


L’une des principales raisons est qu’il n’est tout simplement pas possible de contrôler la vie des gens au fil des années, voire des décennies, dans le cadre d’une enquête scientifique rigoureuse;






En résumé, le corps se développe réellement lorsqu'il est soumis à certains types de stress. C’est pourquoi il est bon de laisser les enfants jouer dans la boue et se salir: l’exposition à une grande variété de bactéries et de germes légèrement stressants est en fait l’une des meilleures choses à faire pour développer un système immunitaire fort.

(la langue d’un chien vaut la main du médecin disait ma tante)

Idem pour les vaccinations...


Parfois, un peu de stress ou le bon défi est exactement ce dont nous avons besoin pour grandir et nous améliorer. Qu'il s'agisse de nourrir notre corps avec des composés végétaux hormétiques, ou de stimuler le corps à devenir plus fort après un exercice, de réguler en profondeur les voies de nettoyage cellulaire par le jeûne ou d'utiliser le stress thermique pour améliorer notre forme physique et la santé de notre cerveau, l'hormèse est le principe sous-jacent qui explique pourquoi une bonne quantité de stress peut optimiser notre santé.


Le corps humain est un organisme incroyablement dynamique et intuitivement, il est logique que pour pouvoir fonctionner à pleine capacité, il faut l’exposer à la possibilité de s’adapter au stress afin de le rendre meilleur, plus fort et plus résistant.


Catherine Piault






Catherine Piault

Formation Heilpraktiker CERS 

Bio nutrition Isupnat   

MTC  Eric Marié
75006 Paris - 64200 Biarritz