CATABOLISME / ANABOLISME / METABOLISME





La majeure partie, disons 64 % de notre corps, est composé d’eau

Après l'eau, viennent les protéines, environ 16%. Pas seulement dans nos

muscles, mais aussi dans de minuscules éléments tels que les pompes sodium-potassium dans nos neurones, l'hémoglobine dans notre sang et les enzymes qui produisent les réactions chimiques dans chacun de nos 37 000 milliards de cellules.


Ensuite, 16% de notre corps est composé de graisses, 4% de minéraux, tels que le calcium et le phosphore dans nos os, et le fer dans notre sang.. et 1% sont des glucides, dont la plupart sont consommées en continue, ou du glycogène en attente de être utilisé.

Mais ce n’est pas comme si nous avions avalé en une fois 80 kilos de nourriture avec tout ce quelle contient.

Notre corps est constamment entrain d’acquérir des substances, d’en extraire une partie, d’en brûler une autre partie pour fabriquer de l’énergie et de se débarrasser du reste. Mais même ce que garde notre sang n'y reste pas pour toujours .

Certains composés que nous absorbons dans notre nourriture deviennent momentanément une partie de nous mais les enzymes s'usent et les membranes se décomposent et l'ADN s’oxyde alors nous devons renouveler en permanence.

En conséquence, au cours de notre vie, nos cellules vont synthétiser entre 225 et 450 kilos de protéine soit environ 3, 4 ou 5 fois notre poids, juste fait de protéines.

Toutes les protéines, les graisses et glucides, les acides nucléiques qui

nous composent viennent biensûr de la nourriture.

L’organisme doit continuer à absorber et décomposer de la nourriture, pour se réapprovisionner en matières premières dont il a besoin pour survivre.

Et toute cette activité nécessite de l'énergie, que nous extrayons également de la nourriture. Alors, comment notre corps fait il pour convertir en énergie ce qu’il absorbe?

La réponse est une série interminable de réactions qui se consacrent à faire deux choses vitales, et totalement contradictoires:

1- Un ensemble de réactions chimiques réduit les substances complexes ingérées en gravats moléculaires.

2 - L'autre ensemble rassemble ces décombres et les transforme en produits nouveaux et plus gros qui sont mis ensemble à nouveau pour nous constituer. Ainsi, notre corps se réinvente en permanence.


Cette double activité caractérise tout ce que nous savons sur le sytème digestif, endocrinien, circulatoire et respiratoire.Ensemble, ces processus constituent notre métabolisme.


On entend communément par « métabolisme » la vitesse à laquelle notre corps brûle le carburant présents dans la nourriture, ou notre niveau d’énergie. Mais physiologiquement, le métabolisme décrit en réalité chaque réaction biochimique unique qui se produit dans votre corps.

Et peut-être plus important encore, il réconcilie deux processus chimiques contradictoires qui sont toujours, simultanément en cours à l'intérieur de nous.

L’une de ces forces chimiques est l’anabolisme.

L'anobolisme construit tout en consommant de l’énergie.

Ce processus utilise des petits blocs de construction "monomeres » dans nos aliments - comme les monosaccharides et acides gras et aminés

et les transforment en polymères comme les glucides, les graisses et les protéines qui sont utilisés dans nos cellules.

Ensuite, lorsque nous avons besoin de nouveaux blocs de construction, ou que nous avons besoin d’énergie, ces polymères de notre organismes, ou de nouveaux puisés dans la nourriture, sont brisés par catabolisme.

Le processus de catabolisme consiste à décomposer plus de molécules, en brisant leurs liaisons, et se faisant libèrent l'énergie dont nous avons besoin pour maintenir notre température corporelle, bouger, alimente nos cellules en carburant, reconstituer les polymères.


C’est l’histoire du labeur sans fin de Sisyphe . Le rocher de notre Sisyphe intérieur ce sont les nutriments - les molécules que ton organisme brise en permanence, et reconstruit, seulement pour les décomposer de nouveau.

Ces nutriments; les matériaux dont le corps a besoin de se construire, se maintenir et se réparer sont constitués de six grands groupes.

En volume, la majorité de ce que nous consommons est l’eau, l’élément le plus vital.

Ensuite, il y a les vitamines, les composés qui viennent sous des formes liposolubles (soluble dans la graissse) ou hydrosolubles (solubles dans l’eau). Elles ne sont pas utilisées comme élément de base ou pour l’énergie, mais elles sont essentielles pour aider le corps à être capable d’utiliser d'autres nutriments qui eux le sont.

La vitamine C, par exemple, contribue à améliorer l’absorption du fer, tandis que la vitamine K est cruciale pour la coagulation du sang et certaines vitamines B sont importantes dans la production d'ATP à partir du glucose.

Les minéraux, comme les vitamines, ne fournissent pas carburant, mais ils ont toutes sortes d'autres fonctions. Le calcium, le magnésium et le phosphore durcissent les os et les dents, alors que le fer est, bien sûr, crucial dans l’hémoglobine. Le potassium, le sodium, et le chlore aident notamment à maintenir le pH de votre corps équilibré

L'eau, les vitamines et les minéraux sont donc tous nécessaires.

Mais les trois principaux nutriments que l’on évoque toujours, ceux que vous trouvez sur les étiquettes alimentaires sont glucides, lipides et protéines.

La plupart des glucides que vous consommez depuis toujours , à l'exception du lactose dans le lait, proviennent à l'origine de plantes.

Les mono et disaccharides (saccharose, le lactose, et le maltose....) proviennent des fruits, du miel, de la betterave à sucre et de la canne à sucre, tandis que le polysaccharide les amidons proviennent de légumes et de céréales.

Ce que vous devez savoir est que le monosaccharide (glucose) est le carburant moléculaire primordial dont nos cellules ont besoin pour fabriquer l'ATP. L'ATP étant la molécule que nos cellules utilisent pour provoquer l'anabolisme, dont elles ont besoin pour fabriquer de nouveaux polymères ou activer la réaction sodium V/s potassium ou encore détacher la tête d'un filament de myosine pour contracter un muscle.

Mais l'ATP est trop instable pour être stocké, donc les cellules stockent souvent de l'énergie sous forme de glucose, qu'elles peuvent ensuite cataboliser et convertir en ATP quand elles en ont besoin.

Certaines de nos cellules peuvent tirer leur énergie des graisses. Mais bon nombre des plus importantes, comme celles de nos neurones et globules rouges, se nourrissent exclusivement de glucose. C’est pour cette raison que les glucides que nos intestins absorbent sont converties en glucose.

Si elle n'est pas utilisée tout de suite, l'énergie peut également être stockée sous forme de glycogène dans notre foie et nos muscles, ou converti en glycérol et des acides gras pour fabriquer des graisses triglycérides.

Même si le marketing fait la guerre aux graisses alimentaires, nous en avons clairement besoin.

Les graisses de nos tissus adipeux stockent de l’énergie, bien sûr, mais elles stockent également des vitamines liposolubles qui sont un tampon pour nos organes.

Les lipides forment également la myéline qui protègent les neurones de notre cerveau et dans tout notre corps, ainsi que l'huile de notre peau, et elles fournissent la teneur en calories vitales au lait maternel

Mais il existe d'autres lipides importants, comme le cholestérol, qui est le précurseur des hormones comme la testostérone et les œstrogènes et bien sûr, les phospholipides, qui forment la membrane cellulaire dans chacune des quelques trente sept mille milliards des cellules de notre corps

Si vous aimez manger de la viande, celle ci contient beaucoup de graisse mais figurez vous que les plantes contiennent aussi.

Les plantes utilisent les lipides pour stocker l’énergie exactement comme nous, sauf qu'elles le font avec les fruits, les noix et les graines, comme un sorte de lait maternel végétal.

Quand nous mangeons des lipides, notre corps décompose les triglycérides en glycérol et les acides gras.

Ces molécules peuvent ensuite être traitées et utilisées dans la fabrication de l'ATP. Ou ils peuvent être converti en d'autres types d'acides gras, que nos cellules peuvent ensuite ré assembler en nos propres triglycérides ou phospholipides.

Votre foie l'"Empereur" est formidable pour convertir un acide gras en un autre, mais il y en a certains qu’il ne peut tout simplement pas synthétiser.

Par exemple, les acides gras oméga 6 et 3 sont appelés acides gras essentiels, car notre le corps ne peut pas les fabriquer, ils doivent être fournis par l’alimentation.

Ils se transforment en toutes sortes de molécules utiles, comme celles utilisées pour la formation des synapses dans le cerveau et pour signaler l'inflammation pendant le processus de guérison.


Si les glucides fournissent de l'énergie, et les graisses protègent et stockent l'énergie. Tout le reste est procuré par les protéines.

Les protéines forment la masse musculaire et de nos tissus conjonctifs, mais constituent aussi les canaux ioniques et les pompes dans vos neurones et cellules musculaires, ainsi que nos enzymes, qui sont responsables de presque toutes les réactions chimiques dans votre corps.

Autrement dit, notre corps fonctionne avec des protéines, et il est lui même une protéine en soit. logique ..

Sur le plan nutritionnel, les viandes, les produits laitiers, les œufs, les légumineuses, les noix, les céréales sont particulièrement riche en protéines. Mais parce que tout ce que nous mangeons a commencé par être vivant, et que chaque cellule de chaque forme vivante contient des protéines, tant que nous mangeons des aliments entiers, nous réapprovisionnons, au moins partiellement nos réserves de protéines.

Nous pourrions penser que nous devons manger du muscle pour faire du muscle, ou manger des enzymes pour fabriquer des enzymes, mais ça ne fonctionne pas comme ça. Puisque toutes nos protéines sont constituées de juste 20 acides aminés, les différences entre les milliers de protéines uniques est simplement du à la séquence de ces acides aminés.


Et, bien sûr, nous avons une molécule spécialisée qui sait quels acides aminés assembler et dans quel ordre pour fabriquer une certaine protéine.

Cela s'appelle ADN.

Lorsque nous consommons un hamburger, par exemple, la protéine actine présente dans la viande est catabolisée en acide aminé, qui se mêle aux autres acides aminés d'autres protéines présentes dans la viande - comme le collagène, l’élastine et la titine et la myosine - ainsi que toutes les protéines présentes dans le pain, la tomate et la mayonnaise et dans le pire de cas, les frites :-).

Ces acides aminés sont assemblés par anabolisme dans nos propres protéines, constitutives, celles ci étant définies par notre ADN.

Chaque cellule est comme un Chef cuisinier pointilleux qui doit avoir tous les acides aminés nécessaires, tous les ingrédients de sa recette présents avant qu'il n’envisage même de commencer sa recette.

Et juste comme avec les lipides, les cellules peuvent improviser et convertir certains acides aminés en d'autres s'il manque un ingrédient.

Cependant, il existe neuf acides aminés essentiels que nous ne pouvons pas fabriquer et que vous devez manger: Histidine. Isoleucine. Leucine.Lysine. Méthionine. Phenylalanine. Tryptophane. Valine. Threonine

De nombreux aliments ne fournissent pas tous les acides aminés essentiels , mais il suffit de les combiner correctement. Par exemple Le riz et les haricots rouges, les pâtes et les pois cassés, le maïs et les fèves, l'avoine et le soja, la semoule et les pois chiches, le pain et les lentilles.


Astuce : En pressant un citron sur notre salade composée ou en ajoutant des agrumes (orange, pamplemousse) on augmente l’absorption du fer végétal que contiennent ces aliments.

Il existe aussi de nombreuses autres sources de protéines : les œufs, les produits laitiers, les légumes, les noix, tubercules, épices, huiles, amandes, graines etc. Pas de risque donc d’en manquer si votre alimentation est diversifiée !


Catherine Piault

Formation Heilpraktiker CERS 

Bio nutrition Isupnat   

MTC  Eric Marié
75006 Paris - 64200 Biarritz